Pour honorer une naissance, pensez aux saints portant le même prénom !

Tous les bijoux ont une valeur esthétique, marchande et/ou affective. Cependant, certains bijoux sont conçus pour marquer des tournants fondateurs dans une vie, disons « personnelle » : naissance, fiançailles, mariage… D’autres  le sont pour signifier une reconnaissance publique (médaille du travail médaille militaire, légion d’honneur, etc). Les uns comme les autres ont comme point commun d’être délivrés au cours d’une cérémonie publique, ou a minima semi-publique. D’ailleurs, une fois reçus, ces bijoux ont vocation à être portés ou gardés à vie !

sanctis
Source : https://www.sanctis.fr/croix

Les chevalières : signes d’appartenance et de supériorité sociale

Il est d’autres bijoux à forte valeur symbolique qui se situent à mi-chemin de ces deux versants (personnel et public) à commencer par les chevalières masculines qui, traditionnellement, servaient de signe distinctif    . Arborant leurs armoiries familiales sur leur chaton, les chevalières permettaient aux hommes de faire discrètement  savoir aux autres leur « statut » social. En plus d’indiquer à quelle famille prestigieuse ils appartenaient (en général une famille de la noblesse), leur façon de porter la chevalière indiquait aussi leur rang dans cette famille : l’aîné seul avait le droit de la porter à l’annulaire gauche (comme l’alliance), les suivants ne pouvant la porter qu’à l’auriculaire droit.

 

Les chevalières servant de « sceau »

Mais, dès l’Egypte antique, les puissants ont traditionnellement utilisé les armoiries moulées sur leur chevalière comme « sceau »  pour authentifier des documents officiels. Etant seuls détenteurs du sceau gravé ou moulé sur le chaton de leur chevalière, son apposition sur une missive garantissait à leurs destinataires que cette dernière venait bien d’eux ! Leur chevalière marquait à la fois un tournant majeur dans leur vie personnelle et une reconnaissance publique de leur pouvoir dans la société !

 

Les médailles de baptême et les médailles de naissance

Les médailles de baptême et /ou de naissance aussi conjuguent symboliques privée et publique. Car honorer une naissance avec une médaille, c’est toujours ancrer l’arrivée d’un nouvel être humain dans sa communauté, que ce soit au travers d’une cérémonie religieuse, civile (à la mairie) ou familiale ! Aucune règle civile, religieuse ou familiale n’encadre le motif choisi pour la médaille (d’ailleurs, en offrir une n’est pas une obligation !). Mais la tradition a donné la préférence aux figures protectrices : vierge Marie, ange gardien, colombe, étoile, arbre de vie… Sans oublier celles des saints protecteurs dont le prénom peut être le même que celui de l’enfant ! Pourquoi, en effet, ne pas offrir une médaille sainte Gisèle à une Gisèle, ou saint Alain à un Alain ? On en trouve plein chez Sanctis !